Aller au contenu

2009

Festival 2009

Programmation du 4° festival Mimages
Du 21 au 28 Mars 2009

Samedi 21 et Dimanche 22 :

Mardi 24 :

Mercredi 25 :

  •  Journées dédiées aux centres de loisirs
    Gymnase de Saint-Sylvestre – Réservées aux écoles partenaires
    Ateliers de pratique artistique et spectacle.
    Spectacle : “Plume et Paille” par la Compagnie Les nouveaux Nez

Jeudi 26 :

  • Journées dédiées aux écoles de Saint-Sylvestre, Saint-Romain de Lerps et Gilhoc-sur-Ornèze
    Salle des sapins à Saint-Romain de Lerps
    Spectacle : “Histoires d’Histoire” par la Compagnie Zinzoline

Vendredi 27 :

Samedi 28 :

Je pense donc ça se voit

Si l’on pose la question simple : « Que fait le corps des gens quand ils pensent, rêvent ou réfléchissent? ». Personne ne sait vraiment répondre. C’est ce que tente de dévoiler le Théâtre du Mouvement dans son spectacle en forme de conférence: Je pense donc ça se voit.

Trois orateurs, tour à tour conférenciers, démonstrateurs, personnages, montrent et démontrent tous les petits gestes, les regards, les postures, les immobilités, qui accompagnent nos pensées.

Continuer la lecture

Détails des formations au festival Mimages 2009

INITIATION aux Arts du Mime

Par Philippe Phénieux

Horaires : samedi : 14h à 19h – Dimanche : 10h à 13h et de 14h à 16h

Lieu : Saint-Romain de Lerps

Tarif : 60 €

Philippe Phénieux est le directeur artistique de la Compagnie Zinzoline, comédien mime au sein de la compagnie. Il développe un travail de recherche sur le mime ouvert à d’autres formes d’expression qui aboutissent à des créations de spectacles : mime et musique, conte, chant, danse… Depuis plusieurs années, il travaille sur le corps, résonance des mots. Ainsi, les stages qu’il encadre donnent lieu à différentes expérimentations gestuelles et théâtrales pour les participants, allant du théâtre à la danse contemporaine.

OBJECTIFS

  • Acquérir une base d’échauffement corporel commune aux métiers de la scène.
  • Découvrir une technique d’expression, le mime et se l’approprier.
  • Apprendre à maîtriser son corps, développer sa créativité par le jeu scénique.
  • S’accepter corporellement.
  • Découvrir son schéma corporel pour une meilleure assise intérieure, un mieux-être.
  • Optimiser sa relation à autrui en développant la concentration et l’écoute.
  • Apprendre à maîtriser ses émotions.
  • Développer sa créativité à travers l’imaginaire et le jeu corporel.

MOYENS

Travail sur le geste

  • Echauffement progressif – Analyse de la segmentation corporelle – Etude des axes et charnières : buste, bassin, jambes – La verticalité – Centre de gravité et équilibre – Les attitudes – La construction de personnages – Les marches de caractère – L’expression des sentiments – La ponctuation gestuelle – L’identification – Le rythme – Les manipulations d’objets – Conscience de l’espace scénique – Gestes et attitudes qui appuient ou desservent la communication.
  • Relaxation
  • Exercices respiratoires et musculaires de lâcher-prise.

Improvisation – Création

  • A partir d’évolutions personnelles ou en groupe sur des thèmes libres ou imposés.

On ne peut pas comprendre le mime, mais dès qu’on le comprend, on le prend avec soi.

Etienne Decroux

Présentation des formations du festival Mimages 2009

FORMATIONS

 

TOUT PUBLIC : Samedi 21 et dimanche 22 mars 2008

 

« Initiation aux Arts du Mime »

 

Découverte du mime : de la pantomime au mime moderne. Le travail propose de découvrir les différents univers des arts du mime.

Animé par Philippe Phénieux de la Compagnie Zinzoline

 

Horaires : samedi : 14 h à 19h – Dimanche : 10 h à 13 h et de 14 h à 16 h

Lieu : Saint-Romain de Lerps

Tarif : 60 €

 

 

ENFANTS dans le cadre scolaire au cours de l’année 2008-2009

 

« Le corps en jeu »

 

Techniques : mime, danse, théâtre.

Intervenants : Philippe Phénieux de la Compagnie Zinzoline

 

Public : élèves des écoles des communes partenaires.

Lieu : dans les communes.

Durée : 8h à 15h de formation par classe entre octobre 2008 et avril 2009

Cie Baladeu’x (Belgique)

« Bal à Balles…Musette »

La Cie Baladeu’x est née de l’envie d’unir la danse et la jonglerie dans une forme unique et nouvelle. Dans sa démarche, chaque individu garde sa spécificité, mais leurs actions ne peuvent être dissociées. Les balles sont prétextes du mouvement, et la précision le catalyseur…

La Compagnie Baladeu’x crée dans plusieurs domaines du spectacle vivant : théâtre de rue, spectacle d’intérieur et numéros de cirques.

 

« Bal à Balles…Musette » est un temps de suspension où le dialogue est mouvement, acrobatie, jonglerie et musique. Apprivoisement, conflit, jeu, tendresse…les éloignent ou les rapprochent l’un de l’autre.

En 2003, ce spectacle a gagné le “prix des Arts de la Rue de la Communauté française de Belgique” et les premiers prix aux concours internationaux de théâtre de rue de Gand (B), de Miramont de Guyenne (F) et de Detmold (D)

Spectacle : durée : 25 minutes

 

Bal' a deux
Bal’ a deux

Comédiens : France Perpête – Toon Schuermans

Dans Bal à Balles… Musette, ils revisitent avec espièglerie l’art de la conquête amoureuse sur un banc public… On resterait sagement assis à les regarder voltiger, jongler, jouer de l’accordéon des heures durant. Une réussite assurément.

Le Soir 27 août 2001

 

…Pièce musicale et jonglée. Pas de bavardages ni de roucoulades inutiles : C’est la musique, la danse et le jonglage qui donnent à voir et à entendre, à ressentir et à partager les premiers émois de cette troublante histoire d’amour…Grâce à ces techniques qu’ils maîtrisent parfaitement, ils créent de nouveaux registres de jeu.

T. Voisin Arts de la piste N° 29 Septembre 2003

IETO (France)

La première chose qui saute aux yeux, c’est leur complicité ludique. Le geste respire, il véhicule leur plaisir. Ils s’amusent à inventer les méandres acrobatiques dans lesquels ils vont s’entremêler, se surprendre, se chamailler. C’est pour de faux, pour jouer, et pourtant, c’est déjà d’une finesse et d’une intelligence très abouties. Leurs mouvements ne sont jamais forcés, les enchaînements d’une fluidité qui permet de rebondir sans arrêt.

C’est évidemment dans cette connivence et ce plaisir que vont se tracer les premières pistes de l’histoire à venir. On remarque juste après ce qui les oppose. Au flegmatisme de l’un répond l’inquiétude maladive de l’autre. Sans essayer de caricaturer à outrance leurs traits, c’est sans conteste dans leur manière spontanée de vivre différemment les choses que va se jouer leur relation.

Le désarroi de l’un amplifie la nonchalance de l’autre. C’est bien l’un avec l’autre qu’ils prennent toute leur force, qu’ils nous entraînent dans un non-sens jouissif, dans l’absurde irréalité de mouvements inattendus.

Et c’est, pour finir, ce qui apparaît in extremis. Quand arrive le moment de leur sortie, le public ne sait plus trop à quoi il a pris tant de plaisir. L’apparente futilité de leur dispute acrobatique nous atteint de plein fouet. Ils n’ont pas l’air de mesurer l’inanité de leurs efforts, ni la drôlerie de leur controverse. Rien n’a plus de sens et n’en prend que plus de valeur.

Ieto
Ieto

DISTRIBUTION

Avec : Jonathan Guichard – Fnico Feldmann

Metteur en scène : Christian Coumin

Univers sonores : Maxime Denuc

Conception scénographique : collective

Construction scénographique : Cyril Malivert

Régie son et lumières : Cyril Malivert

Compagnie ZINZOLINE (07) Nouvelle création : “Histoires d’Histoire”

Théâtre Gestuel

 

Quand le geste devient parole pour rire… ou réfléchir !

Quinze milliards d’années en quarante-cinq minutes ! D’Australopithèque à Cro-Magnon, de Caius Julius Caesar à Jacques Cartier, de la première machine-outil, aux premiers pas sur la lune, l’Histoire des hommes est brossée par le jeu du corps qui se métamorphose.

 

Le corps parle, les gestes sculptent, les personnages apparaissent et nous entraînent dans le défilement de notre histoire. Une succession de saynètes drôles, un tourbillon de drapeaux Renaissance, un tableau vivant interactif, avec la participation du public. Tout s’enchaîne au rythme de la bande musicale.

 

Les mouvements de l’Histoire, revisités avec humour et talent par ce comédien mime.

Histoires d'Histoire
Histoires d’Histoire

Théâtre Gestuel, à partir de cinq ans et tout public.

 

Théâtre Gestuel : Philippe Phénieux

Régie son et lumière : Martin Roch

Costumes : Catherine Giraud

La Compagnie Adroite, gauche, le spectacle plume et paille

Isabelle Quinette, danse – Sophie Béguier, harpe – Mise en scène

 

Léger comme une plume

Une danseuse et une harpiste se rencontrent pour créer une fantaisie clownesque.

Voici Plume et Paille, inséparables maître et serviteur.

Plume, muse magicienne, et Paille, museau mutin de faune, promènent grande harpe en troubadours encombrés. Ils s’affairent, vifs et enjoués comme des lutins, happés par la harpe qui devient tour à tour arbre, mirador, tambour, boîte à écho ou proue de navire.

La musique de Plume s’égrène, magique, et fait basculer le corps de Paille dans une danse effrénée. Le serviteur devient pantin incontrôlable et emmène Plume dans ses loufoqueries. Mais le concert aura-t-il lieu ?

 

Plume et Paille… Musique en mouvement et danse musicale…

Une histoire sans parole, à la fois burlesque et bucolique. Un spectacle très visuel et rythmé, mis en scène par Alain Reynaud, cofondateur de la célèbre compagnie de cirque Les Nouveaux Nez.

Plume et paille
Plume et paille

Captivés par les deux artistes, tour à tour facétieuses, tendres et drôles, petits et grands ont apprécié chaque phase de ce voyage fantaisiste et le talent d’Isabelle, la danseuse et de Sophie, la harpiste usant de son instrument comme d’un véritable personnage.

 

Le Dauphiné Libéré