Aller au contenu

mime

Théâtre du Mouvement

Philosophie de la compagnie

Une esthétique des frontières, une poétique des franges

Si nous essayons d’identifier la problématique créatrice du Théâtre du Mouvement, on se doit de parler des frontières de l’art du mouvement, de l’art gestuel, de l’art théâtral qui sont autant de fascinations, de plaques vibrantes et inspiratrices. À l’articulation de ces frontières prennent naissance la sensibilité, la réflexion, I’entraînement corporel quotidien de l’acteur et du metteur en scène qui vont nourrir la création.

Au centre du travail, la démarche d’Etienne Decroux vers un acteur corporel et dramatique reste le haut lieu de nos références sensibles. Il a ouvert la voie d’un genre théâtral en dehors du mot où la formalisation poétique a autant, voire plus d’importance que la narration.

Il ne s’agit pas que le mouvement raconte la poésie, mais qu’il soit lui même poétique. Etienne Decroux

Cette parole est fondatrice de nos recherches. En fait, qu’il soit appelé danse ou théâtre, qu’il soit abstrait ou expressif, qu’il soit référencié ou non, nous sentons que le geste qui nous fascine est celui qui par sa poétique propre touche chez le spectateur des zones de sensibilité que lui seul peut appréhender.

C’est là que nous cheminons sur le fil du funambule entre le figuratif et le formel. En cela, ne voulant pas reproduire les schémas traditionnels de la danse ou du théâtre parlé, les dramaturgies que nous mettons en jeu font appel à un certain type de récit qui est ; d’une part, fortement formalisé gestuellement (et la formalisation et sa poétique ouvrent des champs imaginaires non contenus dans le récit littéral) et d’autre part suffisamment référencié pour que le spectateur n’y perde pas pied.

Et dans cette perspective, nous ne nous sentons pas solitaires dans un monde où l’image prend une importance capitale et où les recherches de tous les arts visuels se faufilent entre l’expressionnisme et l’abstrait, le réalisme et l’imaginaire. Notre préoccupation se rapproche également, semble-t-il, des gens de théâtre contemporain, qui cherchent dans le mouvement et la voix un langage théâtral différent, des danseurs, qui après la vague abstraite sentent bien que le corps est porteur de signes et d’émotions. Ce champ créatif de langage et de dramaturgie mixtes dialogue également avec la marionnette et le théâtre d’objets d’une part, et le nouveau cirque d’autre part. Il trouve son identité dans l’intitulé des Arts du Mime et du Geste.

Pour mieux connaître la compagnie on ira sur le site : http://theatredumouvement.fr/

 

Compagnie Zinzoline

La compagnie crée depuis 1990 des spectacles où la gestuelle est au centre du travail de création. La démarche de la compagnie est orientée sur la rencontre du mime avec différentes disciplines artistiques. « Lorsque nous commençons à travailler une multitude de questions surgissent à chaque fois pour poursuivre notre recherche. Comment le corps peut il être au service de notre message ? Comment peut il être résonance des mots ?
Quel rapport du corps à l’espace, à l’autre que ce soit le partenaire en scène ou le spectateur ? Rapport du corps à l’objet dans l’espace théâtral ? Rapport du corps à la musique ? Le corps du musicien en scène ? Chaque questionnement nous fait progresser dans la richesse de ces échanges avec d’autres artistes, qui nous permettent de confronter des points de vues, des approches différentes de l’art, remises en causes de nos pratiques artistiques pour progresser ensemble dans nos différents métiers et arriver au but que nous nous sommes fixés : la création d’un spectacle ! »
Pour plus d’information il faut aller sur le site web : http://www.ciezinzoline.org/index.php

 

 

 

Le parrain du festival en novembre 2018 à Saint-Péray

Spectacle « Corps mime et communication »

Zinzoline / Théâtre. du Mouvement/

Le 17 novembre à 20 h

Salle du Cep du Prieuré — Saint-Péray

Conférence spectacle animée par Yves Marc et Philippe Phénieux suivie de la présentation du livre du théâtre du mouvement.

Le festival Mimages propose une soirée inédite sur le thème « corps–mime–communication ». Ce spectacle de Philippe Phénieux et Yves Marc, alternant démonstrations, propos conférenciés, improvisations souhaite montrer comment une connaissance sensible du mime permet une approche corporelle de la communication. Un spectacle pour tous ceux qui ont un corps et qui s’en servent consciemment ou inconsciemment pour communiquer.

Infos pratiques

Salle du Cep du Prieuré — 07130 Saint-Péray Renseignements : http://www.mimages.fr

 

 

Stage

Les 18 et 19 novembre

Théâtralité du mouvement

Stage dirigé par Yves Marc – théâtre du Mouvement

À la Cacharde – 07130 Saint-Péray

Horaires : 10 h à 17 h

Renseignements : 01 48 10 04 47 — http://theatredumouvement.fr

Mimages fait son cirque en 2017, les photographies

Accueil par les membres de la communauté de communes, Philippe Phénieux, Thierry Nadalini en monsieur loyal et Yves Marc du Théâtre du Mouvement

Photographies : Bruno Drogue

Accueil par les membres de la communauté de communes, Philippe Phénieux, Thierry Nadalini en monsieur loyal et Yves Marc du Théâtre du Mouvement

Photographies : Idelette Drogue-Chazalet

Louis Boulon accueille les convives

Photographies : Bruno Drogue

Le cirque Rouages avec son spectacle Om Taf

Photographies : Bruno Drogue

Le cirque Rouages avec son spectacle Om Taf

Photographies : Idelette Drogue-Chazalet

La compagnie Mangano Massip est présente à la soirée

Photographies : Bruno Drogue

La compagnie Mangano Massip est présente à la soirée

Photographies : Idelette Drogue-Chazalet

Paul Rozaire propose OCTO

Photographies : Bruno Drogue

Paul Rozaire propose OCTO

Photographies : Idelette Drogue-Chazalet

Bertox et ses illusions d’optique

Photographies : Bruno Drogue

Bertox et ses illusions d’optique

Photographies : Idelette Drogue-Chazalet

Prêt à porter propose son spectacle « droit dans le mur »

Photographies : Bruno Drogue

Prêt à porter propose son spectacle « droit dans le mur »

Photographies : Idelette Drogue-Chazalet

Spectacle de Jos Houben au CEP du prieuré de Saint-Péray le 25/03/2017

Nous avons le plaisir de vous présenter les photographies du spectacle l’Art du rire de Jos Houben

Photographies : Bruno Drogue

Soirée d’ouverture Mimages 2017, les photographies

Nous avons le plaisir de vous présenter trois petits diaporamas ci-dessous présentant les spectacles donnés le 17 mars 2017 dans la salle de l’Oustaou à Charmes-sur-Rhône

Thierry Nadalini jprésente ses nouveaux tours de magie

Photographies : Bruno Drogue

La compagnie Tour de cirque présente « Derrière la porte »

Photographies : Bruno Drogue

Jhonny Alone propose son show

 

Photographies : Bruno Drogue

Cirques Rouages : Om taf

julien-athonady_omtaf-9 julien-athonady_omtaf-18Mime & musique en direct

Le pseudo-héros, l’Om, se démène et tente de survivre à la quantité de travail qui lui est donnée. Tout au long de la journée, l’Om au bureau l’Om-tronc, va tamponner, classer, distribuer, avec un enthousiasme redoutable. Mais le burn-out guette au détour d’un couloir… Ce dernier est accompagné par Monsieur O, personnage cynique et suffisant, tour à tour patron, musicien/bruiteur et narrateur exubérant.

Om taf est un spectacle ludique et drôle ; l’histoire d’un employé écrasé et poussé à bout par les rouages implacables du profit.

De Rémy Vachet et François Guillemette, avec Nicolas Mayet et François Guillemette

La presse en 2016, à l’occasion du festival Mimages

Nous avons le plaisir de vous présenter ci-dessous un ensemble d’articles de presse paru avant, au long et après le festival Mimages de 2016

 

Mimages fait son cirque en 2016, les photographies

Thierry Nadalini joue à monsieur Loyal et présente des tours de magie originaux tout au long de la soirée avec de nombreux comparses

Photographies : Bruno Drogue

 Jérôme Helfenstein propose du numérique sensible et de la magie

Photographies : Bruno Drogue

La compagnie Narcisse propose un spectacle clownesque

 

Photographies : Bruno Drogue

La compagnie Estropicio propose le spectacle Praxis

 

Photographies : Bruno Drogue

Mimages 2016, soirée conférence-spectacle autour du Mime

Voyage en terre de Mime
La compagnie Mangano Massip, ce vendredi soir, a proposé à un public nombreux une re-découverte du théâtre gestuel. Loin des conventions et des représentations stéréotypées, les deux acteurs nous ont amenés à dessiner une émotion, un des cinq éléments avec le corps. Théâtre gestuel, ou finalement incarnation de l’acteur qui devient élément, tissu, argile, Sara et Pierre-Yves ont su redonner vie et envie à nos corps d’être vivants et tout simplement une œuvre d’art éphémère et fugitive. La compagnie sera ensuite en résidence à Riom puis sur la scène parisienne avant d’entamer une série de représentation en Corée du Sud. Quel beau cadeau pour les habitants de la communauté de commune Rhône-Crussol.